Attention 100% malentendant


Merci pour eux

Aidez nous à distribuer cet avis

Au plus ce petit panneau sera connu,au plus leur sécurité sera assurée

Si vous voyez ce panneau faites très attention, il s’agit d’un usager de la route sourd ou malentendant

Partagez cet avis

Plus les gens connaîtront ce panneau, plus ils circuleront avec plus de sécurité

BALADES MOTOS AVEC LA FFMC 01

Comment ça marche :
L’antenne FFMC 01 organise tout au long de l’année des sorties dites de loisirs, allant de la demie -journée à plusieurs  jours.
Tous types de motos sont acceptés avec un minimum de cylindrée de 250 cm3
Ces sorties motos sont organisées en priorité pour les adhérents FFMC, mais des non membres peuvent y participer, ce qui leur permettra de découvrir notre mouvement, car la FFMC ce n’est pas que des manifs.

 
De façon à ne pas voyager en convoi, et pour des raisons de sécurité, il ne peut y avoir plus d’une dizaine de motos.


La participation est  gratuite chaque équipage se chargeant de ses propres frais, essence, etc.  Et par soucis d’économie et de convivialité, le midi chacun emmène son casse croûte et lors de sorties sur deux jours ou plus, le midi c’est toujours repas tiré du sac (sauf s’il fait froid) et gite ou relais motard pour le soir, voir camping.  La bonne humeur est obligatoire et une pincée de mauvaise foi est également appréciée.


On part ensemble, on roule ensemble, on rentre ensemble, pilotes de grands prix s’abstenir, et si malgré tout le rythme est soutenu, le groupe s’adapte au moins rapide, on attend le(s) retardataire(s) et ceux-ci ne cherchent pas à suivre à tout prix.  Des pauses sont prévues, chacun trouve sa place et s’y tient, on ne se double pas. Les arrêts non prévus, ne se font pas en paquet  pour éviter un accrochage avec un autre véhicule, mais en sécurité, on respecte les distances, on surveille ses rétros ne serait-ce que pour s’assurer que tous suivent bien, on met ses clignots, on ralentit lors de la traversée des villes et villages, un accident est trop vite arrivé.
Lors des arrêts essence, il te faudra refaire le plein de ta moto ceci afin d’éviter la panne sèche en cours de route. Et pour éviter tous les désagréments qui pourraient en découler durant ces sorties loisirs : toute personne tombant à sec, se verra dans l’obligation de payer une tournée générale (non alcoolisée) à la fin de la balade.


Tes responsabilités :


Chaque motard est responsable de son comportement et l’organisateur de la balade ou la FFMC01, ne peut être tenu responsable de ses actes, que ce soit sur l’état de sa moto assurance, équipement etc.,  sur son comportement  ou en cas de chute, d’infractions au code la route ou autres. 


Comment ça se passe :


– Tu es adhérent à la 01 :
En temps nécessaire tu reçois par email un projet de sortie, avec la date, le lieu, le kilométrage et les principales informations.
Si intéressé, tu le fais savoir à l’adresse suivante balades@ffmc01.fr en retour tu reçois une confirmation, t’indiquant l’heure et le point de départ et quelques informations complémentaires, et des réponses à tes questions si tu en as.

Tu n’es pas adhérent :

Mais tu souhaiterais  nous accompagner pour une ou plusieurs sorties, envoie un mail à balades@ffmc01.fr  pour demander à recevoir les propositions de sorties, un mail de confirmation te sera envoyé et tu recevras toi aussi les dates de sorties, il ne te restera alors plus  qu’à confirmer ta venue.
L’importance de s’inscrire à l’avance permet à l’organisateur de ne pas être dépassé par une arrivée massive de participants, voir de furieux et pour ça c’est sur circuit.
Muni de toutes ces informations, il ne te reste plus qu’à nous rejoindre  pour venir rouler en groupe et partager notre passion commune.


Et rappelle-toi que s’il est important de montrer une bonne image du motard pour la FFMC, tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences. (F. Dolto)
                                 —————————————

Le bureau à été renouvelé pour la nouvelle année 2015 , Il comporte 13 membres :


 – TRESORERIE : Sylvie Gotte .  Chistophe Girard s’occupant de GAEL sera de fait son suppléant.
– ADHESIONS : Chistophe Girard , Sylvie Gotte , Pascal Poupon
– SECRETARIAT : Dominique Maitrepierre et Jérôme Darmon adjoint
– SITE INTERNET ET FACEBOOK : David Angulo
– GESTION ACCESSOIRES : Matteo Vinciguerra
– GESTION MATERIEL : Thierry Fayard

Le Bureau comporte désormais un comité d’orientation qui sera en charge uniquement de la defense des valeurs de la FFMC , aisi que l’orientation de l’antenne . Il est composé de Pascal Poupon , Léon Guillon , Jérome Darmon , Michel Ecochard , David Angulo
 

Plusieures commissions ont été crées pour les interventions spécifiques , un membre du bureau en fait generalement partie avec d’autres adhérents :


– Commission ERJ : Développer , Planifier les interventions dans les écoles  
– Pirajoux : Organisation du Rally de Pirajoux  (http://fredverghade.wix.com/rallye-de-la-ffmc-01)
– Don du sang : Organiser et encadrer des collectes de sang FFMC 
– Publicité : Trouver des partenaires pour le site
– Ballades : Organiser des jolies ballades avec les copains
– Motard d’un jour :  Sensibilisation de nos élus aux 2RM
 

Contre la limitation à 80 km/h sur le réseau secondaire, signez la pétition !

Ce Printemps la FFMC à de nouveau besoin de vous !

Nous répondons à l’appel national pour de grandes manifs partout en France. La colère monte de partout dans le pays, nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone. Les solutions proposées pour améliorer le sécurité routière se transforment une fois de plus en racket pour les usagers .

Nous demandons une vraie politique de sécurité routière mais pour cela nous avons besoin de vous SAMEDI 14 AVRIL ! 

Il faut leur montrer que les motards en ont marre d’etre des vaches à lait, plus NOMBREUX plus FORTS !

(Tous les Détails ICI)

V

 

[Diaporama Kizoa : Ralentisseurs->http://www.kizoa.fr/diaporama/d7613495k5646506o1/ralentisseurs][Diaporama->http://www.kizoa.com]

!

Nous contacter

Si vous connaissez une zone à risque, merci de nous donner le plus de renseignements, on fera remonter !

À sa création en 2007, la commission se nommait ERJ2RM et signifiait Éducation Routière de la Jeunesse au 2 Roues Motorisé. Pour plus de lisibilité, elle est devenue Éducation Routière de la Jeunesse, ERJ en 2011.

La Commission permanente « Éducation Routière de la Jeunesse » (ERJ) est née, lors des Assises 2006 de la FFMC, de la volonté commune des structures de son Mouvement (FFMC, FFMC-Loisirs, Assurance Mutuelle des Motards, Association de Formation Des Motards, Éditions de la FFMC) de promouvoir ensemble le développement d’une politique d’éducation à la sécurité routière cohérente.

En effet, depuis la création de la FFMC en 1980, chacune de ses structures a investi le domaine de la sensibilisation et de l’éducation de la jeunesse au travers de ses propres activités. Au sein des antennes FFMC, des militants sont régulièrement intervenus auprès d’adolescents en collège pour leur présenter leur vision du partage de la route et de la prévention du risque routier, en appuyant leurs interventions sur « Rouler n’est pas jouer », fascicule pédagogique conçu et réalisé par les Éditions de la FFMC en collaboration avec l’AFDM.

La Commission ERJ est transversale. Elle permet à des militants issus de chaque structure du Mouvement FFMC, experts en leur domaine de compétence, de travailler ensemble sous la conduite du Bureau National de la FFMC. Le financement de son fonctionnement est assuré par les cotisations versée par chaque structure. Sa première tâche a été l’élaboration d’un projet pédagogique propre à la FFMC et à son Mouvement, basé sur ces expertises respectives et prenant appui sur nos valeurs (solidarité, partage, tolérance, laïcité).

L’ambition d’ERJ est de pouvoir proposer à chaque tranche d’âge scolaire, de la maternelle au lycée, un ensemble d’actions de sensibilisation à la sécurité routière cohérentes et adaptées. Compte tenu de l’expérience acquise depuis 30 ans, il a été décidé que le premier public visé serait constitué par les jeunes scolarisés et/ou en apprentissage. Cette formation a d’ailleurs été soumise à une demande d’agrément formulée auprès du Ministère de L’Education Nationale qui a rendu positif en mai 2010 Arrêté du 10-06-2010 (NOR : MENE1000568A)

Pourquoi eux ? Ce sont les moins formés à la sécurité routière, ils n’ont pas encore de permis de conduire et, très souvent, ils roulent en cyclomoteur… De plus, ils sont malheureusement fortement représentés dans les statistiques d’accidents de la circulation, ce que reprochent les pouvoirs publics à l’ensemble de la communauté des motards.

Pour mieux sensibiliser ces ados, la commission ERJ s’est engagée à former les militants du Mouvement FFMC pour mieux les préparer à intervenir dans les collèges. Cette formation est dispensée au cours de deux sessions de deux jours (en weekend) accessibles à tout adhérent volontaire de la FFMC et de son Mouvement présenté par son antenne locale ou par une structure du Mouvement FFMC. La formation est dispensée par des enseignants à la conduite qui sont d’abord des animateurs de l’Association pour la Formation Des Motards (AFDM). Le stage de formation (animateurs, hébergement, repas) est pris en charge par la FFMC. Une participation symbolique de 50€ (par candidat présenté) est demandée à l’antenne FFMC ou la structure de référence. De son côté, l’Assurance Mutuelle Des Motards, qui joue un rôle moteur au sein de la commission depuis l’origine du projet, prend en charge la formation de ses délégués bénévoles motivés par l’éducation routière de la jeunesse.

Le contenu de cette formation n’a pas pour but de fournir aux futurs intervenants une valise d’outils calibrés. Il s’agit avant tout de comprendre les mécanismes parfois subtils de l’animation de groupes d’adolescents, l’art de leur transmettre un message et celui d’être davantage à l’écoute, pour mieux les responsabiliser. Car la démarche ERJ repose avant tout sur le dialogue et la libre expression : permettre au jeune d’exprimer sa vision personnelle de la route ou de la rue, la confronter à celle des autres et l’amener à s’interroger sur les solutions les plus pertinentes aux problématiques rencontrées.

Une fois formés, les motards passent à la phase active de leur programme en proposant et en réalisant des interventions auprès des adolescents. Il ne s’agit pas de remplacer le professeur mais d’apporter une vision complémentaire à l’enseignement du « vivre ensemble » sur la route et de renforcer, sur la base de leur propre expérience d’usagers du 2-RM, un message de prévention des risques portant autant sur la manière de conduire que sur l’importance de se protéger soi-même tout en développant les principes de bon sens fondés sur le respect d’autrui et la richesse qu’on retire du partage. Il va sans dire que pour capter l’attention de leur jeune public, les motards militants profitent de l’excellente image dont ils jouissent auprès de celui-ci et de l’attrait exercé par leurs machines. Ils s’expriment avec le franc-parler imagé qui leur est propre, en apportant leur vécu, leur expérience, tout en se gardant de donner des leçons et de faire la morale. Ils tiennent un discours franc et sincère généralement bien ressenti par les adolescents.

En 2009, 81 intervenants ERJ ont été formés, répartis sur tout le territoire. Mais les besoins augmentent sans cesse car la réputation des interventions réalisées se répand d’un collège à l’autre, d’un département à l’autre. De nouveaux stages de formation sont programmés au fur et à mesure que les antennes FFMC expriment le besoin de renforcer leurs équipes.

L’ensemble des intervenants constitue désormais un véritable réseau où chacun peut compter sur les autres. Un premier séminaire s’est tenu en avril 2010 afin que les intervenants formés puissent se rencontrer, échanger sur leurs expériences et leurs projets et aider à l’évolution d’ERJ et de ses formations.

Car ERJ est désormais plus qu’une commission permanente et transversale. C’est aussi un ensemble de militants unis dans l’action autour d’un projet qui forme l’un des piliers les plus intangibles du Mouvement FFMC depuis sa naissance : le continuum éducatif pour former les citoyens de demain sur la route.

En 2011, la ffmc dispose de 150 intervenants formés sur le territoire.

Dans le département de l’ain, 5 intervenants sont formés pour intervenir en milieu scolaire: Patrick, Loïc, Thibaud, Mattéo, Pascal et d’autres sont en cours de formation.

L’A.F.D.M. est à l’origine de la mise en place de stages de perfectionnement à la conduite moto dès le début des années 80. De nombreux motards, même prudents, roulent en ayant peur car ayant déjà été victimes d’une situation qu’ils n’ont su analyser et gérer correctement. Certains, très expérimentés, se posent des questions sur leur pratique. D’autres encore débutent et sont conscients de leurs lacunes et des limites d’une formation initiale bien courte et parfois bâclée. Un complément de formation, quel que soit l’âge et l’expérience, est donc toujours le bienvenu.