La France et son voisin d’outre-Rhin avancent ensemble sur le chemin de la voiture autonome.

Voiture autonome : le test commun franco-allemand

Les ministres des Transports allemand et français viennent de signer une lettre d’intention qui pose la première pierre de l’expérimentation d’un trajet spécifique, pour tester la voiture autonome, entre les deux pays. Une véritable première mondiale qui a pour but de tester, en situation réelle, les technologies employées dans la conduite autonome, un secteur sur lequel planchent de plus en plus les constructeurs automobiles.
Ce trajet conduira les voitures de test depuis Metz (France), jusqu’à la ville allemande de Merzig (Allemagne), située dans la Sarre, un des länders allemands frontaliers de la France. Que les automobilistes du coin ne s’étonnent donc pas de croiser des voitures sans chauffeur prochainement. Pour information, l’expérimentation devrait débuter d’ici à la fin du mois de mars prochain.
CES 2017 : la voiture autonome selon NVIDIA

Tirer le maximum d’enseignements pour les futures homologations

Ce trajet devrait permettre, comme l’indiquent Les Echos, de tirer le maximum de conclusions et d’enseignements. Le parcours sera ainsi composé à la fois de portions d’autoroute, de route nationale et départementale, le tout dans un milieu urbain, et rural. Plusieurs secteurs, tels que les constructeurs automobiles, les équipementiers, ou les entreprises de télécommunications seront associés à ce test.
L’idée est de récolter le maximum d’informations possible, en vue de travailler sur l’homologation des futures voitures autonomes qui seront lancées sur le marché dans les années à venir. Ce n’est pas tout. La France et l’Allemagne veulent faire front commun sur ce segment, afin de conserver une longueur d’avance, dans une compétition qui touche désormais le monde entier.

Tous les départements sont désormais équipés d’au moins une voiture avec radar mobile nouvelle génération qui flashe en roulant et même à contresens.

Pour chaque département, vous avez la photo et la plaque d’immatriculation de toutes les voitures ainsi que leur unité d’affectation.

Il suffit de cliquer sur le département et la liste des voitures équipées avec les radars mobiles s’affiche.

Très utile car c’est la liste de TOUS les radars mobiles nouvelle génération de France.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour accès direct au site; vous y trouverez votre département.

http://www.radarmobilenouvellegeneration.com/recensement.php

Pour pouvoir verbaliser sur une route à 90 km/h , ils rouleront au maximum à 81 km/h …

On arrivera derrière tranquillement à 90, mais pour les doubler on dépassera les 102 et ils nous flasheront !!

On ne garde pas cela pour soi, on en fait profiter les copains !!!

Petit billet d’humeur aujourd’hui sur le thème très actuel de la pollution. Il fut un temps où l’homme créa le moteur à explosion. Après les moteurs à vapeur, l’homme inventa le moteur à essence et gazole. Aujourd’hui, chaque type de moteur a ses adeptes et ses détracteurs. Quand le moteur essence est présenté comme performant, le moteur diesel est présenté comme plus économique (avec la même quantité de carburant, nous pouvons faire plus de trajet à un coût moins élevé, même avec l’ajout d’un turbo depuis quelques années, installation qui vient gonfler les performances de notre moteur de tracteur). Conséquences malgré tout ? Le moteur diesel ne brûle pas complétement le carburant comme un moteur essence, et rejette des particules fines malgré la bonne volonté des constructeurs. Pour pallier à cela, on a inventé la vanne EGR pour récupérer une partie des gaz non brûlés pour les réinjecter dans l’arrivée d’air. Problème : la vanne s’encrasse et vous êtes bons pour la changer tous les 60 000 kilomètres voir moins si vous ne roulez pas assez. Le filtre à particules a ensuite été mis en place pour filtrer les gazs et récupérer ces particules fines. Bilan, si vous ne roulez pas assez non plus, il faut changer le filtre. Chacun de ces remplacements vous coûtera environ 800 EUR (sauf erreur).

Le problème du moteur diesel, c’est aussi que sa pollution est visible. Le moteur essence pollue aussi même si on ne voit rien sortir du pot d’échappement, car lui rejette de l’azote dans l’air ce qui n’est pas mieux (gaz à effet de serre)… bref, aucun moteur n’est parfait !

Petite question : qui rejette des particules fines ? on a vu qu’il y a les moteurs diesel, mais il y a la combustion de bois (cheminées personnelles ou industrielles), et les systèmes de freinages des véhicules ! un métro ou un RER, bien que véhicules électriques, émettent des particules fines à cause de leur système de freinage ! (pareil que la Zoe de Renault 100% électrique).

Alors oui, le moteur essence a subi une grosse transformation depuis les années 80, il est passé au 4 temps ! adieu le mélange d’huile à 3% comme je le fais dans mon Solex, adieu les fumées. Est-ce suffisant ? non a priori, car Mme Hildago, avec l’aide de Mme Royal, a mis en place la vignette crit’air ! Qu’est donc que cette vignette ? un moyen de stigmatiser la population, afin d’écarter les véhicules les plus polluants (et par la même occasion les travailleurs qui ne pourraient pas se payer un nouveau véhicule) des zones de circulation réduites (exemple : Paris du lundi au vendredi de 8h à 20h). Sanction en cas de non-respect ? 135 EUR. Ceci est cependant à relativiser, car quand une 2cv est interdite car trop ancienne, un 4×4 récent qui pollue plus sera autorisé car plus récent. On voit donc la stupidité de cette mesure.

Ce qui est embêtant, c’est que nous nous sommes aperçus fin 2016 que la pollution en région parisienne ne provenait pas de la France, mais des pays de l’est. Les vents nous les ont gentiment apportés, et les conditions météo les ont bloqué sur le bassin parisien. Bref, circulation alternée et mise en place de Crit’air à cause des autres ^^. Ce qui est plutôt rigolo, c’est que nous sommes en hiver, période relativement froide (-6 pour cette semaine) et que EDF a mis 5 centrales électriques en maintenance (les vedettes). Le bilan ? les français vont devoir se chauffer, et la France ne peut pas fournir assez d’électricité, nous allons donc devoir en acheter aux pays de l’est (pour le nord de la France) car l’éolien n’est pas suffisant pour nous aider (il y a d’ailleurs 30% du parc éolien non utilisé, mais c’est un autre sujet). Comment les pays de l’est fabriquent leur électricité? Grâce à des centrales à charbon ou au gazoil (EDF en a aussi, mais ne communique pas trop dessus pour leur image de marque). Nous avons vu plus haut que la combustion de bois/gazoil entraînent l’émission de particules fines… s’il a du vent en Europe, ça va nous revenir dessus, merci EDF !

Alors existe-il des solutions ? mais bien sûr que oui ! je vais commencer par les voitures électriques, tellement plébiscité en ce moment ! si on remonte dans les années 90, Général Motor avait inventé la meilleure : l’EV1 (https://www.youtube.com/watch?v=fLknNrrL6QU). Allez voir son histoire ! Tellement d’engouement que pour limiter sa production, elle était uniquement disponible en crédit-bail, et qu’elle a terminé sa vie à la casse à cause des lobbies du pétrole. Et pour le diesel ? regardez YouTube, ça regorge d’idée, comme le moteur pantone (http://www.moteurpantone.net/ : https://www.youtube.com/watch?v=Lq9TtZD9a9Y) qui installe un simple bidon à eau sous le capot, et qui permet d’économiser du carburant et de diminuer les rejets toxiques dans l’air ! ou encore le carburant issu d’algues (voir « Algocarburant » : https://www.youtube.com/watch?v=K1wIbxXU8UQ) qui permet de réduire considérablement les rejets toxiques. Alors pourquoi l’état ne met rien en place ? pourquoi rien n’est exploité ? à croire que les pouvoirs publics préfèrent avoir des coupables et des payeurs au lieu de trouver des solutions. Si nous parlons moteurs diesel, je pense donc qu’il faudrait revoir le moyen de propulsion de tous les navires commerciaux, de tous les navires de guerre car à eux seuls, ils doivent polluer plus que toutes les voitures réunies. Cependant, il faudrait aller encore plus loin ? pourquoi a-t-on laissé les constructeurs fabriquer des moteurs polluants ? on se rend compte en 2016 que le cahier des charges pour les moteurs est une aberration ! ils respectent tous les normes, mais pas dans des conditions normales d’utilisation ! si la norme dit qu’il faut rejeter moins de 120g de co2 sur une distance de 2 kilomètres pour une vitesse de 13km/h, c’est respecté ! mais qui roule à 13km/h ? tout le système est pourri depuis des années. Mais que dire face aux lobbies encore une fois ? le président Hollande est allé en Afrique pour montrer sa détermination d’apporter l’électricité, et c’est très noble de sa part, mais il a gentiment imposé Total sur le marché africain, car Total a des champs de panneau solaire dans le désert depuis des années. Il fallait trouver un marché, il l’a trouvé ! mais plus proche de nous, Total continue de vendre du carburant polluant en France, mais ces ventes rapportent des taxes (revenus) à l’Etat. On voit la limite de l’exercice, et on voit que le changement aura du mal à se faire tans qu’il y aura des copinages au plus haut de l’Etat. Qui peut lutter contre ça ?

Aller, une dernière info, avez-vous déjà entendu parler du moteur Stirling ? je vous invite à regarder cette vidéo, car on aurait pu éviter de passer des dizaines d’années à polluer notre planète si il y avait eu la volonté de porter le projet plus loin que dans un labo : https://www.youtube.com/watch?v=b9ue52PaMtw

Pour les 2RM, je n’ai qu’une seule chose à dire : en région parisienne, ça fluidifie la circulation. Je ne sais pas si c’est mieux d’obliger les gens à changer leur véhicule, car ça mettrait les véhicules sur le marché de l’occasion, et déplacerai le problème dans d’autres régions. C’est facile de « refiler » le bébé ailleurs !

Que faire ? se réunir auprès de la FFMC comme lors de la manifestation du lundi 16 janvier 2016 par exemple. De mon côté, n’ayant pas pu aller sur paris ce lundi 16, j’ai fait un logo tout simple que j’ai collé sur mon cask’ de « rebelle-de-la-vie ». Parti d’une blague potache, elle résume ma pensée sur cette vignette Crit’air. Attention caricature, parce que la France c’est aussi le pays de la libre expression (au moins 160 partages sur fb depuis le 16/01… je vois qu’il y a pas mal de monde qui ressentent la même chose que moi) :

Article vu sur le blog: http://lesblogs.motomag.com/jlaumaillerphotos/

Anais ,étudiante en BTS Tourisme réalise une étude sur le tourisme moto elle vous propose de répondre à son questionnaire

y répondre prend peu de temps

https://docs.google.com/forms/d/1PC9_uW4w9xr6q0iPQesg7JYi4SB2I5CtOAVAW856ppc/viewform?edit_requested=true

Le ministre de l’Intérieur a installé un Conseil national de la sécurité routière rénové, le 23 janvier 2017. Et conforté l’objectif de parvenir à 2 000 tués en 2020. Doit-on s’attendre à de nouvelles mesures répressives ? Motomag fait le point.

http://www.motomag.com/Nouveau-CNSR-quel-impact-sur-les-motards.html#.WIxzTGciw6Z

France Wolf, déléguée du bureau national de la Fédération française des motards en colère (FFMC), siège au nouveau Conseil national de sécurité routière. Elle explique pourquoi, et quelles sont les attentes de l’association d’usagers.

http://www.motomag.com/Nous-portons-la-voix-des-motards.html#.WIxyMmciw6Z