Assemblée Générale FFMC de l’Ain à eut lieu le 17 janvier 2015 à l’ Auberge Sancho Plancha de Saint Rémy .
70 personnes étaient présentes , nous remercions les membres des antennes 69 et 73 ainsi que ceux du moto club des DAHUS de leur présence.
La séance à débuté à 17h05 avec la presentation du rapport d’activité de 2014 ainsi que les bilans financiers et moral  .
Ceux ci ont été acceptées à l’unanimité .

L’ensemble du bureau 2014 à demissionné , 3 d’entre eux ne renouvelant pas leur participation . Le nouveau Bureau fut elu à l’unanimité avec 3 nouveaux membres . Le poste de chacun sera décidé lors de la premiere réunion de bureau .
Nous souhaitons la bienvenue aux trois nouveaux membres et remercions les anciens membres pour tout le travail accompli au cours de leur mandat.

La seance continua par la presentation des objectifs pour 2015 ainsi qu’un intervention de Fabien Delrot du Bureau Nationnal et FFMC 73 sur le CNSR entre autres .
Fin de la séance : 18h30
La soirée s’est poursuivie avec un apéritif offert par l’antenne FFMC01 et un repas dans une
ambiance conviviale, auquel 50 personnes ont participé.

–> Compte rendu complet

 A la fin des années 70 , les discriminations envers les motards deviennent de plus en plus fortes ( interdiction des motos de plus de 750cm3 , permis plus sélectif , projet de vignette moto , …)
Ceci eut pour effet de pousser des milliers de motards à descendre dans les rues pour défendre leurs intérêts , pour la première fois un groupe d’usagers de la route devait entendre d’une seule et même voix .
La seule Fédération existante à l’époque ne semblant pas se préoccuper des problèmes motards , il fut décidé d’unir toutes les petites structures « contestataires » en une seule capable de se battre pour défendre la cause motarde .
Pour parfaitement symboliser la différence avec la fédération existante , il à juste fallu ajouter l’etat d’esprit des membres de la jeune fédération au nom de l’ancienne .
La Fédération Française des Motards en Colère était née !
Les statuts ont été déposés officiellement le 23 Janvier 1980 et depuis la FFMC ne cesse de continuer son action , le temps passe les revendications ne sont plus les mêmes mais le but a atteindre reste inchangé , fédérer les usagers des deux roues et trois roues motorisés , autour des valeurs qui ont motivé sa création et continuent de l’animer.

L’histoire complète ici —> http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?rubrique2

L’antenne FFMC de l’ain vous souhaite une bonne et heureuse année 2015 .

Cette année , plusieurs dossiers restent ouverts comme les limitations à 80KM/h ou la suppression de la limite a 100 CV d’ici un an !

Concernant votre FFMC préférée , quelques changements probables tant au niveau organisation que représentation . Nous avons toujours autant besoin de vous pour faire entendre notre voix (n’oubliez pas que notre département a été cité pour faire partie des fameux « pilotes » pour expérimenter la limitation à 80 KM/h …)


N’oublions pas non plus le super site de notre copain Fred qui est dédié au rallye FFMC de Pirajoux —>http://fredverghade.wix.com/rallye-de-la-ffmc-01

 

Voila pour ce début d’année , nous espérons vous voir nombreux lors de notre AG le 17 janvier 
Vous pouvez aussi nous rejoindre ou prolonger votre adhésion ici —>https://gael.ffmc.asso.fr/

Contre la limitation à 80 km/h sur le réseau secondaire, signez la pétition !

Ce Printemps la FFMC à de nouveau besoin de vous !

Nous répondons à l’appel national pour de grandes manifs partout en France. La colère monte de partout dans le pays, nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone. Les solutions proposées pour améliorer le sécurité routière se transforment une fois de plus en racket pour les usagers .

Nous demandons une vraie politique de sécurité routière mais pour cela nous avons besoin de vous SAMEDI 14 AVRIL ! 

Il faut leur montrer que les motards en ont marre d’etre des vaches à lait, plus NOMBREUX plus FORTS !

(Tous les Détails ICI)

V

 

L’assemblée générale de la FFMC 01 se déroulera le samedi 17 janvier 2015 à l’auberge Sancho Plancha à Saint Rémi (01310) .

Le rdv est donné à 16h30 pour procéder aux émargements , distribution des bulletins de votes , … Vous aurez aussi la possibilité d’adherer ou renouveler votre adhésion FFMC sur place . 
L’assemblée débutera par le retour sur l’année écoulée puis la présentation des actions et la direction prise pour l’année à venir , s’en suivra les differents votes et l’élection du nouveau bureau .

La réunion se terminera par un apréro offert par votre FFMC préférée et le repas de cloture (15E) avec au menu  une potée .


Pour une meilleure organisation , il est preferable de s’inscrire pour le repas sur le doodle : http://doodle.com/ukuhhc76qskbyiwc
Merci de confirmer aussi votre présence par mail a ffmc01@ffmc.fr

Aucun paiement par CB ne sera possible , pour ceux qui veulent regler par cheque :
Adhesion 39E minimum à l’ordre de FFMC
Le repas 15E à l’ordre du restaurant .

N’oubliez pas que votre antenne vit et fonctionne grace à une poignée de bénévoles qui pour certains perdent petit à petit de leur motivation . Voutre presence et soutien les aiderai à en retrouver un peu et pourrai aider ceux qui veulent s’investir à franchir le pas .
La FFMC reste encore le pricipal barrage aux abberations de nos politiques et defendre les interets des motards pour nous permettre de vivre notre passion librement !

 


 

« Adhérer à la FFMC, ça m’apporte quoi ? »





Cette question, combien de fois les militants de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) l’entendent-ils ? Les plus impliqués dans nos actions, des dizaines de fois sans doute. Bien sûr, il est facile de répondre qu’adhérer permet de « soutenir la cause », qu’il y a des salariés à rémunérer, d’expliquer pourquoi une association comme la nôtre ne peut fonctionner uniquement avec des bénévoles, qu’il faut bien payer les frais de fonctionnement. Ou, de façon plus terre à terre, et bien plus individualiste, qu’adhérer à la FFMC vous donne droit à un tarif réduit sur votre abonnement à Moto Magazine, sur votre stage de perfectionnement Association pour la Formation Des Motards (AFDM), que vous bénéficiez des informations de la commission Juridique, voire de remises chez les concessionnaires locaux partenaires.





Ou à l’inverse, on peut essayer d’imaginer. Quel serait le monde moto actuel si la Fédération n’avait pas été créée, il y a plus de 30 ans maintenant, par quelques utopistes bien décidés à sauver la pratique de la moto ? Et si depuis, tel le village gaulois résistant à l’individualisme galopant de notre société, nous n’avions pas quelques milliers d’adhérents continuant à verser leur obole pour que la FFMC continue d’exister pour l’intérêt de tous ?





Tout d’abord, sans la FFMC, jamais la Mutuelle des Motards n’aurait pu voir le jour. Et sans elle, ceux qui circulaient déjà à moto à la fin des années 70 le savent bien, les tarifs d’assurance délirants continueraient à être d’actualité. Impossible donc pour les jeunes motards de s’assurer. Et sans jeunes motards, les vieux motards auraient fini par disparaître, la bête isolée étant bien plus facile à abattre. Demandez à nos cousins du Québec comment cela se passe, avec leur système de plaques à payer tous les ans, mix de la vignette et de l’assurance prohibitive contre lesquels les motards se sont mobilisés aux origines de notre association.





Sans la FFMC, à l’origine de la création du « Pavé dans la mare » (devenu Moto Magazine) et de la commission Stop Vol, qui testerait de façon indépendante les produits dont le consomotard a besoin pour pratiquer le 2 roues ? Devrions-nous nous contenter des publi-reportages fournis par les fabricants eux-mêmes ?





Sans la FFMC, pas de tarifs réduits sur les autoroutes pour les 2 roues. Pas de gratuité des péages négociée à l’occasion des grands évènements moto. Plein pot, comme les automobilistes, peu importe qu’avec nos 300 kg nous ne soyons pas responsables de la dégradation du réseau routier. Ce qui compte, c’est de plumer le pigeon.





Sans la FFMC, pas de Relais Motards Calmos, pas d’interventions de motards dans les établissements scolaires (Éducation Routière de la Jeunesse), finies les opérations de prévention diverses auprès des usagers de la route. De la répression uniquement, et à un niveau tel que la situation actuelle paraitrait être le paradis en comparaison. Ou au mieux, de la prévention avec un discours lénifiant pour expliquer aux ados à quel point le 2 roues, c’est le mal absolu.





Sans la FFMC, au menu, ce serait contrôle technique tous les ans, gilet airbag (et fluo) obligatoire, procédure « véhicule endommagé » permettant d’immobiliser arbitrairement les véhicules, plaques format A4, et accès rendu plus difficile au permis moto. Bref, tout ce qu’il faut pour mettre tout ce petit monde au pas, et écrémer en interdisant la pratique du 2 roues aux plus modestes.





A la FFMC, nous considérons que la solidarité motarde ne se limite pas à faire un signe quand on croise un de nos semblables. Nous soutenir en participant à nos manifestations, c’est bien, mais cela ne suffit pas pour que la FFMC soit pleinement efficace. Alors, que vous soyez en scooter, en roadster ou en trail ; en allemande, en américaine ou en japonaise ; en cyclo, en 125 ou en gros cube ; jeune motard ou pratiquant depuis plusieurs décennies : si vous avez envie de prendre en main votre destin et défendre cet espace de liberté, dans le respect des autres, que représente le 2 roues, adhérez à la FFMC. Plus nombreux, plus forts.
Comment adhérer ?

Pour adhérer à la FFMC ou réadhérer, 3 possibilités :





– En ligne : http://gael.ffmc.fr/

– En nous contactant : ffmc01@ffmc.fr

– Par courrier : téléchargez le bulletin d’adhésion et retournez-le nous accompagné de votre règlement par chèque à l’ordre de la FFMC.

—>  Bulletin 2015(pdf)

Un décret paru au journal officiel samedi 2 novembre offre enfin aux détenteurs du permis A2 un choix plus large de motos. Dorénavant, ces jeunes conducteurs, qui représentent un tiers des nouveaux permis moto, n’auront plus à choisir entre du neuf et du très ancien.
Une ancienne limite trop restrictive

Depuis le 19 janvier 2013, les titulaires du nouveau permis progressif dit permis « A2 » ne pouvaient conduire que des motos bridées à 47,5 chevaux maximum à la condition que la puissance d’origine du véhicule ne fût pas plus de deux fois supérieure à la puissance bridée. Cette limite interdisait aux nouveaux conducteurs l’accès à nombre de motos d’occasion bridées à 34 ch (limite de puissance en vigueur avant la réforme de 2013), obligeant ces derniers à se tourner vers des motos plus récentes, et donc plus chères…

Heureusement pour eux, elle vient d’être supprimée par décret (décret n° 2014-1295 du 31 octobre 2014 portant diverses dispositions en matière de sécurité routière). Une nouvelle puissance max plus cohérente

Grâce à cette modification de texte, les titulaires du permis A2 accèdent à toute une gamme de moyenne cylindrée bridées à 34 chevaux très présente sur le marché de l’occasion à des tarifs abordables.


La suite sur le site de la FFMC Nationale => http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article4105

[Diaporama Kizoa : Ralentisseurs->http://www.kizoa.fr/diaporama/d7613495k5646506o1/ralentisseurs][Diaporama->http://www.kizoa.com]

!

Nous contacter

Si vous connaissez une zone à risque, merci de nous donner le plus de renseignements, on fera remonter !