[Diaporama Kizoa : Ralentisseurs->http://www.kizoa.fr/diaporama/d7613495k5646506o1/ralentisseurs][Diaporama->http://www.kizoa.com]

!

Nous contacter

Si vous connaissez une zone à risque, merci de nous donner le plus de renseignements, on fera remonter !

À sa création en 2007, la commission se nommait ERJ2RM et signifiait Éducation Routière de la Jeunesse au 2 Roues Motorisé. Pour plus de lisibilité, elle est devenue Éducation Routière de la Jeunesse, ERJ en 2011.

La Commission permanente « Éducation Routière de la Jeunesse » (ERJ) est née, lors des Assises 2006 de la FFMC, de la volonté commune des structures de son Mouvement (FFMC, FFMC-Loisirs, Assurance Mutuelle des Motards, Association de Formation Des Motards, Éditions de la FFMC) de promouvoir ensemble le développement d’une politique d’éducation à la sécurité routière cohérente.

En effet, depuis la création de la FFMC en 1980, chacune de ses structures a investi le domaine de la sensibilisation et de l’éducation de la jeunesse au travers de ses propres activités. Au sein des antennes FFMC, des militants sont régulièrement intervenus auprès d’adolescents en collège pour leur présenter leur vision du partage de la route et de la prévention du risque routier, en appuyant leurs interventions sur « Rouler n’est pas jouer », fascicule pédagogique conçu et réalisé par les Éditions de la FFMC en collaboration avec l’AFDM.

La Commission ERJ est transversale. Elle permet à des militants issus de chaque structure du Mouvement FFMC, experts en leur domaine de compétence, de travailler ensemble sous la conduite du Bureau National de la FFMC. Le financement de son fonctionnement est assuré par les cotisations versée par chaque structure. Sa première tâche a été l’élaboration d’un projet pédagogique propre à la FFMC et à son Mouvement, basé sur ces expertises respectives et prenant appui sur nos valeurs (solidarité, partage, tolérance, laïcité).

L’ambition d’ERJ est de pouvoir proposer à chaque tranche d’âge scolaire, de la maternelle au lycée, un ensemble d’actions de sensibilisation à la sécurité routière cohérentes et adaptées. Compte tenu de l’expérience acquise depuis 30 ans, il a été décidé que le premier public visé serait constitué par les jeunes scolarisés et/ou en apprentissage. Cette formation a d’ailleurs été soumise à une demande d’agrément formulée auprès du Ministère de L’Education Nationale qui a rendu positif en mai 2010 Arrêté du 10-06-2010 (NOR : MENE1000568A)

Pourquoi eux ? Ce sont les moins formés à la sécurité routière, ils n’ont pas encore de permis de conduire et, très souvent, ils roulent en cyclomoteur… De plus, ils sont malheureusement fortement représentés dans les statistiques d’accidents de la circulation, ce que reprochent les pouvoirs publics à l’ensemble de la communauté des motards.

Pour mieux sensibiliser ces ados, la commission ERJ s’est engagée à former les militants du Mouvement FFMC pour mieux les préparer à intervenir dans les collèges. Cette formation est dispensée au cours de deux sessions de deux jours (en weekend) accessibles à tout adhérent volontaire de la FFMC et de son Mouvement présenté par son antenne locale ou par une structure du Mouvement FFMC. La formation est dispensée par des enseignants à la conduite qui sont d’abord des animateurs de l’Association pour la Formation Des Motards (AFDM). Le stage de formation (animateurs, hébergement, repas) est pris en charge par la FFMC. Une participation symbolique de 50€ (par candidat présenté) est demandée à l’antenne FFMC ou la structure de référence. De son côté, l’Assurance Mutuelle Des Motards, qui joue un rôle moteur au sein de la commission depuis l’origine du projet, prend en charge la formation de ses délégués bénévoles motivés par l’éducation routière de la jeunesse.

Le contenu de cette formation n’a pas pour but de fournir aux futurs intervenants une valise d’outils calibrés. Il s’agit avant tout de comprendre les mécanismes parfois subtils de l’animation de groupes d’adolescents, l’art de leur transmettre un message et celui d’être davantage à l’écoute, pour mieux les responsabiliser. Car la démarche ERJ repose avant tout sur le dialogue et la libre expression : permettre au jeune d’exprimer sa vision personnelle de la route ou de la rue, la confronter à celle des autres et l’amener à s’interroger sur les solutions les plus pertinentes aux problématiques rencontrées.

Une fois formés, les motards passent à la phase active de leur programme en proposant et en réalisant des interventions auprès des adolescents. Il ne s’agit pas de remplacer le professeur mais d’apporter une vision complémentaire à l’enseignement du « vivre ensemble » sur la route et de renforcer, sur la base de leur propre expérience d’usagers du 2-RM, un message de prévention des risques portant autant sur la manière de conduire que sur l’importance de se protéger soi-même tout en développant les principes de bon sens fondés sur le respect d’autrui et la richesse qu’on retire du partage. Il va sans dire que pour capter l’attention de leur jeune public, les motards militants profitent de l’excellente image dont ils jouissent auprès de celui-ci et de l’attrait exercé par leurs machines. Ils s’expriment avec le franc-parler imagé qui leur est propre, en apportant leur vécu, leur expérience, tout en se gardant de donner des leçons et de faire la morale. Ils tiennent un discours franc et sincère généralement bien ressenti par les adolescents.

En 2009, 81 intervenants ERJ ont été formés, répartis sur tout le territoire. Mais les besoins augmentent sans cesse car la réputation des interventions réalisées se répand d’un collège à l’autre, d’un département à l’autre. De nouveaux stages de formation sont programmés au fur et à mesure que les antennes FFMC expriment le besoin de renforcer leurs équipes.

L’ensemble des intervenants constitue désormais un véritable réseau où chacun peut compter sur les autres. Un premier séminaire s’est tenu en avril 2010 afin que les intervenants formés puissent se rencontrer, échanger sur leurs expériences et leurs projets et aider à l’évolution d’ERJ et de ses formations.

Car ERJ est désormais plus qu’une commission permanente et transversale. C’est aussi un ensemble de militants unis dans l’action autour d’un projet qui forme l’un des piliers les plus intangibles du Mouvement FFMC depuis sa naissance : le continuum éducatif pour former les citoyens de demain sur la route.

En 2011, la ffmc dispose de 150 intervenants formés sur le territoire.

Dans le département de l’ain, 5 intervenants sont formés pour intervenir en milieu scolaire: Patrick, Loïc, Thibaud, Mattéo, Pascal et d’autres sont en cours de formation.

L’A.F.D.M. est à l’origine de la mise en place de stages de perfectionnement à la conduite moto dès le début des années 80. De nombreux motards, même prudents, roulent en ayant peur car ayant déjà été victimes d’une situation qu’ils n’ont su analyser et gérer correctement. Certains, très expérimentés, se posent des questions sur leur pratique. D’autres encore débutent et sont conscients de leurs lacunes et des limites d’une formation initiale bien courte et parfois bâclée. Un complément de formation, quel que soit l’âge et l’expérience, est donc toujours le bienvenu.

R’Bike


Concessionaire Kawasaki et Peugeot Scooters 

651 av de lyon

01960 Peronnas

Tel : 04 75 52 10 25


Ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h et 14h à 19h (18h le samedi)

 




S.Team Motos




Concessionaire Suzuki , Ducati ,point de vente Moto axxe



2009, avenue de Lyon
01960 Péronnas
Tél : 04.74.24.62.80

Ouverture : mardi-samedi 9h-12- 14h-19h (18h le samedi)
 

 

 

Une réunion est ouverte chaque premier vendredi du mois aux adhérents ET aux non-adhérents qui veulent se renseigner. Pour finir sur une bonne nouvelle, on partage ce que chacun a amené: une boisson (légère), un gâteau, un paquet de chips, un plat de pâtes.. bref ce que l’on veut ou peut amener.